Inde : un musulman rompt le jeûne du Ramadan pour sauver deux vies, celle d’une femme hindoue et de son bébé

musilmentggggTHIEYSENEGAL.com : Miracle d’humanité dans l’inhumanité du règne de Narendra Modi, le Premier ministre ultra-nationaliste de l’Inde, qui œuvre à l’avènement de l’hindutva (une nation pour les hindous) en s’acharnant à déshumaniser les musulmans, un Indien qui n’a pour Dieu qu’Allah n’a pas hésité à donner son sang à une femme hindoue qui en avait urgemment besoin.

Ce bras tendu providentiel de Abid Saifi, un travailleur social, vers l’épouse de Rupesh Kumar, un avocat en proie au plus grand désarroi, a fait poindre une éclaircie dans un ciel assombri par la haine, à Shamli, au cœur de l’Etat d’Uttar Pradesh.

            Le lynchage insoutenable de Mohammad Zubair – New Delhi, février 2020

Ne sachant pas vers qui se tourner pour répondre à la nécessité vitale de transfuser sa femme, sur le point d’accoucher par césarienne, ce mari et père désespéré a repris espoir dans l’homme depuis qu’un de ses concitoyens musulmans a rompu son jeûne du Ramadan pour voler à la rescousse d’une mère et de son enfant en danger.

Informé, via un groupe de donneurs de sang sur WhatsApp, de l’état de santé très alarmant de l’épouse de Rupesh Kumar, et sensible au drame qui était en train de se nouer s’il n’intervenait pas à temps, Abid Saifi, qui se savait être un donneur compatible, n’a pas réfléchi une seule seconde. Il s’est précipité vers la maternité située à plusieurs kilomètres de son domicile, non sans avoir préalablement averti les médecins de son arrivée.

Pétri de gratitude, Rupesh Kumar a salué publiquement le héros musulman du jour, se confondant en remerciements à son égard, avant de lui faire l’honneur de lui demander de l’aider à choisir un prénom pour son bébé. Avec le sentiment gratifiant du devoir accompli, Abid Saifi s’est dit pour sa part « reconnaissant envers Dieu de lui avoir donné l’occasion de sauver deux vies, celle de la mère et de l’enfant, en ce mois sacré de Ramadan ».

Dans une Inde qui stigmatise, persécute et met au ban de la société, à travers une loi sur la nationalité explicitement islamophobe, la minorité musulmane à laquelle il appartient, Abid Saifi a non seulement montré le vrai visage de l’islam, profondément humaniste, mais il a aussi démontré de manière éclatante toute l’ignominie de la déshumanisation orchestrée par Narendra Modi, le despote sans pitié.

« L’humanité sera toujours au-dessus de la religion ! Beaucoup essaient de répandre la haine au nom de la religion, mais nous comprenons à quel point il est mal de discriminer », a-t-il clamé haut et fort, à sa sortie de la maternité.