Blocage dans la prise en charge de leurs revendications : le Sytjust accuse le ministre Ismaël Madior Fall

SYTJUSTCOMMC’est devant le palais de justice de Dakar que le Syndicat des travailleurs de la justice a déversé sa colère, suite au non respect des accords signés avec le gouvernement. En sit-in, ce lundi leur secrétaire général, Ayé Boune Malick Diop accuse le ministre de la justice Garde des Sceaux d’être la principale source de tous leurs problèmes.

«La non matérialisation des engagement du président de la République est due à un blocage que le ministre de la Justice lui-même, M. Ismaïla Madior Fall, est en train de poser savamment. Si aujourd’hui le statut des travailleurs de la Justice, les textes qui organisent le fonctionnement du Centre de formation judicaire (Cfj) qui sont adoptés le 25 Juillet par le gouvernement, si ces textes ne sont pas signés, c’est parce qu’il y a un blocage que le ministre de la Justice est en train de faire», a déploré Ayé Boun Malick Diop.

Poursuivant, le Secrétaire général du Sytjus ajoute: «si les indemnités pour lesquelles le Président de la République s’était engagé à nous allouer ne sont pas payées, c’est parce que c’est le ministre de la Justice, M. Ismaïla Madior Fall qui est allé dire au Président de la République que cela fait trop d’argent pour les travailleurs de la Justice».

Ivre de colère, le secrétaire général, avance qu’Ismaël Madior Fall n’a pas accompli sa mission qui est de soutenir les travailleurs de la justice. «Le ministre de la justice qui devait être le ministre des travailleurs de la justice est train de fossoyer tous les efforts qu’on a consentis avec son prédécesseur Me Sidiki Kaba. Aujourd’hui il se comporte comme un adversaire, au lieu d’un Avocat qui devait prendre les doléances des travailleurs de la Justice et de les poser sur la table du gouvernement et les défendre», s’indigne-t-il.