Le film du crash d’hélicoptère qui a coûté la vie à trois soldats sénégalais

0

THIEYSENEGAL.com  –Un hélicoptère de l’Armée sénégalaise opérant pour le compte de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en Centrafrique (Minusca) s’est écrasé, hier vendredi, à Bouar (Nord-ouest), faisant trois morts et un blessé grave.

«Tout ce qui a été toléré ne le sera plus à partir d’aujourd’hui», avait lancé M. Ndiaye, en août 2019, quelques mois après sa prise de fonction comme chef de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en Centrafrique (Minusca), Représentant spécial du Secrétaire général pour la République centrafricaine. L’ancien ministre des Affaires étrangères du Sénégal voulait mettre un terme aux dizaines de violations de l’accord de paix signé le 6 février avec les 14 groupes armés encore actifs dans le pays. Mais, c’était sans compter avec la détermination de Sidiki Abass alias Sidi Bi Soulemane, chef de guerre des 3R (Retour-réclamation-réhabilitation) de saper l’autorité de la mission onusienne dans les préfectures de l’Ouham-Pendé et Nana-Mambéré.

Le 25 septembre dernier, las des agissements du mouvement rebelle, le porte-parole de la Minusca, Vladimir Monteiro, a demandé à Sidiki Abass de livrer les auteurs de ces violences. Une invite qui semble tomber dans l’oreille d’un sourd. Un refus, voire une défiance, qui a obligé la mission des Nations Unies à passer à l’action, en lançant une opération contre le groupe 3R à Koui, dans le nord-ouest de la Centrafrique. Et c’est dans ce contexte que l’hélicoptère Mi-35P des Forces sénégalaises s’est écrasé à Bouar.

L’accident s’est déroulé dans cette ville située à plus de 400 Km de la capitale Bangui, dans la préfecture de Nana-Mambéré, au Nord-ouest de la République centrafricaine, à plus de 1 000 m d’altitude. L’hélicoptère Mi-35P de l’Armée sénégalaise, en opération pour la Minusca, a fait un crash, après avoir raté son atterrissage du fait des mauvaises conditions climatiques. Il y a eu trois morts sur le coup : le Colonel Gorgui Founé, l’Adjudant chef Mady Coly et le Sergent chef Ndiao Coulibaly. Et un blessé grave : le Colonel Moussa Thiam, qui aurait été évacué à Entebbe, en Ouganda. Les autres membres de l’équipage ont été pris en charge très rapidement et évacués vers une structure médicale locale.

Selon un communiqué de la Direction de l’information et des relations publiques des Armées (Dirpa), l’hélicoptère qui revenait d’une mission opérationnelle au profit de la Minusca, fait partie de la flotte d’hélicoptères sénégalais engagés dans le cadre de la mission de soutien à la paix dans ce pays. L’Etat-major général des Armées assure être en contact permanent avec les autorités de l’Onu en vue de l’évacuation du blessé et du rapatriement des dépouilles. Sur twitter, le représentant spécial des Nations Unies en Centrafrique, Mankeur Ndiaye, a réagi, exprimant sa tristesse. «C’est avec une peine immense que j’ai appris le crash d’un hélicoptère de combat sénégalais avec trois morts et un blessé au moment de son atterrissage à Bouar», a-t-il confirmé. La violence reste encore vive en Centrafrique et surtout dans la partie du pays occupée par les rebelles des 3R.

Voici les visages des soldats décédés.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.