Réciprocité des visas au Sénégal : Aly Ngouille Ndiaye prend le contrepied de Alioune Sarr

0

THIEYSENEGAL.com : Le débat sur la réciprocité des visas refait surface. Après la sortie du ministre du Tourisme sur la question, sur la chaine française France24, hier, c’est son collègue de l’Intérieur, qui a pris son contrepied sur la Rfm. Pour Alioune Sarr, il était hors de question que le Sénégal revienne sur sa politique de visa, concernant les touristes.

« Le Sénégal a supprimé le visa pour les touristes. C’est un des rares pays qui l’aient fait. C’est conforme à la philosophie du Sénégal, qui est un pays ouvert, un pays métissé. Et donc le Sénégal offre cette facilité de déplacement des touristes au Sénégal. Absolument, ce n’est pas une décision sur laquelle on peut revenir », a-t-il déclaré, le 02 octobre dernier. La position du ministre de tutelle est celle des acteurs touristiques, qui pensent que l’exigence de visa, avec souvent des difficultés pour son obtention (processus complexe et cher 32 000 F Cfa, prises de photos et d’empreintes, encombrement à l’aéroport…), décourageait les touristes et constituait un frein au développement du secteur. C’est ainsi que le visa biométrique, exigé aux voyageurs à l’entrée du pays à partir de juillet 2013, avait été supprimé près de deux ans après en mai 2016_5.

Toutefois, Aly Ngouille Ndiaye n’aura pas sans doute le soutien de son collègue sur ce dossier. Interpellé sur les plaintes des acteurs du tourisme qui trouvent que l’exigence de visa, qui devrait revenir, décourage les touristes et freine leurs activités, le ministre de l’Intérieur a été catégorique. « C’est leur position. Mais si quelqu’un doit venir au Sénégal, en tant que touriste et ne peut pas payer le visa, on n’a même pas besoin de lui comme touriste. C’est ma position », a-t-il martèle, avant de dire que l’obligation est faite à tout Sénégalais qui voyagent à l’étranger.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.