Agitation d’un troisième mandat : Moustapha Diakhaté avertit Macky Sall

0

THIEYSENEGAL.com : L’ancien président du groupe parlementaire Benno Book Yaakaar et actuel ministre conseiller a imité Sory Kaba qui a indiqué que Macky Sall entame son second et dernier mandat. Mais  Moustapha Diakhaté va plus loin en rappelant au leader de l’Apr le combat des Sénégalais quand Wade a forcé pour se représenter une troisième fois en 2012.

Le président de la République ne veut pas que ses militants en parlent, mais ce n’est pas le cas pour son ancien chef de cabinet devenu ministre conseil après sa réélection le 24 février dernier dès le premier tour. Moustapha Diakhaté dont l’esprit libre est connu de tout le monde, a évoqué lui aussi le débat sur les tentations de Macky Sall de se représenter pour la troisième fois de suite pour briguer le suffrage des Sénégalais en 2024. L’ancien président du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar ne fait pas partie de ceux de la famille politique du chef de l’Alliance pour la République (Apr) qui s’interdisent de donner leur avis sur ce sujet qui fait l’actualité après la sortie du directeur des Sénégalais de l’Extérieur, Sory Kaba sur la Rfm puis son limogeage 24 heures après. Il est victime de ses propos lâchés lors de l’émission dominicale Grand Jury.

Dans une vidéo, Moustapha Diakhaté a clairement rappelé au chef de l’Etat les principes de la constitution sénégalaise sur la limitation des mandats présidentiels. D’après lui, la loi fondamentale a réglé cette question et que Macky Sall lui même l’a rappelée dans une de ses sorties. «Le président Macky Sall doit aller vite pour tenir les promesses qui lui ont valu un deuxième mandat. Le président Macky Sall a trouvé que la constitution avait déjà réglé le problème des mandats au Sénégal. A son arrivée, il l’a améliorée et l’a rendue plus solide. Il est dit que nul ne peut avoir deux mandats consécutifs», a rappelé Moustapha Diakhaté.

Poursuivant son argumentaire, il a rappelé sa farouche opposition à l’ancien président de la République. Il souligne qu’il a combattu Abdoulaye Wade quand il a voulu se présenter pour une troisième fois en 2012 après ses 12 ans de règne. Autrement dit, il avertit l’actuel président s’il en a des velléités de se représenter encore en 2024. «Je me suis opposé à la volonté de Wade d’avoir un autre mandat, parce qu’il voulait nous imposer une monarchie. Mais avec Macky Sall, prions que Dieu nous préserve d’une volonté ou d’un rêve de troisième mandat venant lui-même», a clairement indiqué Moustapha Diakhaté.

Il reste maintenant à voir si le président de la République va sortir le sabre comme il l’a fait avec Sory Kaba. Pour ce qui est des motivations de son limogeage, M. Kaba avait tenu ces propos : «Macky Sall entame son dernier mandat à la tête du Sénégal. La Constitution lui interdit de faire un troisième mandat. Notre constitution a été verrouillée. Deux mandats pas plus. Il n’y a aucune possibilité de rétroactivité». Macky Sall qui interdit à ses poulains de ne pas s’épancher sur la possibilité de son 3e mandat, avait lui-même donné son avis. Il semble clore le débat lors d’une rencontre avec la représentation parlementaire sénégalaise. «Les gens sont en train d’agiter un faux débat. Le 3ème mandat, on n’y pense même pas. On a déjà pris des engagements fermes en ce sens et on les respectera», disait-t-il, même si rien n’est définitif en politique au Sénégal.

Walfnet

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.